Drap  

Bienvenue sur votre Site web Congo Autrement......... Site exclusivement dédié à la République démocratique du Congo (RDC)....... Site de référence en matière d'information Artistique / Culturelle / Économique / Scientifique / Sociale / Sportive / Technologique / Touristique et activités de Loisirs dont l'objectif premier est d'encourager et de promouvoir le tourisme en tant que moteur de la croissance au service du développement économique et humain en RDC, aussi pour valoriser une nation dont l’image a souvent été ternie.   Congo Autrement vous aide à chercher des informations pratiques pour organiser votre voyage et votre séjour au Congo-Kinshasa....... Congo Autrement se veut totalement apolitique, indépendant, impartial, et sans étiquette, ouvert à toutes les sensibilités socioculturelles qui composent la République démocratique du Congo...... Congo Autrement, une communication intelligente avec un message positif d'espoir, de fierté et de progrès enregistrés au Congo (sans occulter les difficultés) des uns et des autres, dans différents domaines. Trop souvent en effet, les médias, publics ou privés, s’intéressent à ce qui ne va pas, aux trains qui n’arrivent pas à l’heure ou qui déraillent plus qu’à ceux qui fonctionnent sans encombre. *** TOURISME........ Promotion du Tourisme vert : Conservation de l’environnement ; Création des sites de loisirs, parcs d’attraction ; Transports touristiques (aérien, routier, fluvial et lacustre) Création des sites d’hébergement : création d’hôtels et infrastructures d’accueil et d’animation touristiques dans la perspective de la décentralisation, les nouvelles provinces auront besoin de créer des hôtels de haut standing ;   Création des services des agences et bureaux de tourisme. *** VOYAGE.....Informations sur l'arrivée et le départ pour tous les vols nationaux et internationaux.   Information des vols aéroports grâce au Suivi des vols (Arrivées / Départs) en temps réel.......   Informations Assurance voyage Congo (RDC) ***    ÉCONOMIE : Info sur l'économie nationale et internationale en matière de politique monétaire et de change; rapports annuels, trimestriels et sectoriels.    Bulletin d’information sur les prix des produits alimentaires de base. *** INFORMATION INVESTISSEURS (Anapi) Comment créer une entreprise en RD Congo ? Procédure générale de création d'une entreprise   Procédure unique à l’importation   Fourniture d’informations économiques et diverses ;   Organisation de séjours : facilitation ; Recherche des partenaires locaux et étrangers ; Accompagnement pour la création des sociétés;    Information sur les appels d’offres lancés par l’Etat.    Indice global d'activités...... Taux de croissance trimestriel, annuel ***    STATISTIQUE : Finances publique   Secteur extérieur   Indicateurs économiques   Activités économiques    Monnaie et crédit.... Evolution économique récente   Secteur réel *** BAROMÈTRE DE CONJONCTURE DE L'ECONOMIE CONGOLAISE : Industries manufacturières; Hôtellerie et restauration ;   Elevage Pêche ; Agriculture ; Agro-industrie...... Diverses cultures agricoles en RDC...... Avec ses 80 millions d’hectares de terres arables, la R.D Congo développe plusieurs cultures, à savoir : cultures vivrières , maraîchères et pérennes ou de rentes...... CULTURES VIVRIÈRES : Manioc, Maïs, Riz, Arachide, Bananes Plantains, Pomme de terre, Igname, Blé, Sorgho, Haricot, Soja, Niébé, Taro, Patate douce, etc..... CULTURES MARAÎCHÈRES : Oignon, Tomate, légumes, etc… CULTURES PÉRENNES OU DE RENTES : Fibres, Hévéa, Millet, Palmier à huile, Quinquina, Cacaoyer, Tabac, Coton, Pyrèthre, Thé, Canne à sucre, Papaïne, Sésame, Urena, Voandzou, Jatropha, etc… ***    RECHERCHE ET STATISTIQUES : Statistiques bancaires, monétaires, du crédit, des prix, des salaires, de la production, de l'emploi, du commerce extérieur, de la balance des paiements, des finances publiques, des comptes nationaux et des indicateurs socio-démographiques;    Cours de change : Cours de change du jour..... Transaction sur le marché de change.... Indicateur macro économique.... Taux Directeur, Evolution du taux directeur;   Statistiques sur le taux d'intérêt: Taux d'intérêt interbancaire journalier...... Micro-finances et Coopératives (Kinshasa et provinces) ***   INDICATEURS DES STATISTIQUES MONÉTAIRES : Indice des Prix à la Consommation : Indice hebdomadaire des prix de détail de Kinshasa et des Provinces..... Secteur finances, Appel d'offre Adjudication Bilatérales de Devises, Taux d'inflations Agrégés : Hebdomadaire, Hebdo Cumulé, Cumulé de l'année, Glissement annuel

 

AMBASSADE DES ETATS UNIS À KINSHASA : EXTRAITS DE LA CONFÉRENCE DE PRESSE DE THOMAS PERRIELLO L'ENVOYÉ SPÉCIAL DES USA POUR LA RÉGION DE GRANDS LACS

86 5

Afficher l'image d'origine

 Thomas Perriello, Envoyé Spécial des Etats-Unis pour la Région de Grands Lacs d’Afrique

L'Ambassade des Etats Unis, Kinshasa

Africa Regional Media Hub
United States Department of State

Extraits de la Conférence de presse téléphonique de Thomas Perriello, Envoyé Spécial des Etats-Unis pour la Région de Grands Lacs d’Afrique 
New York—Etat de New York
Jeudi, le 20 Septembre 2016

En ce qui concerne la situation en République démocratique du Congo nous sommes, bien entendu, extrêmement tristes d'apprendre les pertes de vies qui ont été causées. Nous condamnons la violence de quelque camp qu’elle provienne. 
Nous continuons à recevoir des rapports, y compris des rapports très inquiétants sur non seulement le niveau des pertes en vies humaines, mais aussi sur le fait que des chefs de l'opposition et des maisons ont été spécifiquement ciblés. Nous allons continuer à suivre cette situation de près et exigerons un compte-rendu complet des faits. Nous avons clairement souligné avant ces évènements que nous tiendrions toutes les parties concernées responsables des actions qui ont été menées et avons noté que, il y a seulement quelques semaines de cela, la police et les manifestants avaient démontré leur capacité de s’organiser pacifiquement au cours des grandes manifestations organisées en l’honneur du retour du Président Tshisekedi.

Nous sommes encore plus tristes à l’égard des évènements tragiques de ces derniers jours sachant que cette crise était entièrement évitable. Si le gouvernement avait rempli son devoir constitutionnel d’avancer concernant la planification d’élections dont la tenue est clairement exigée par la constitution, nous ne ferions pas face à cette crise aujourd’hui. De plus, si le gouvernement avait été capable de former un consensus populaire sur une voie à suivre consensuelle, nous aurions été capables de prévenir le type d’affrontements dont nous avons été témoins hier et auquel nous continuons d’assister aujourd’hui. Bon nombre de gens au sein de la communauté internationale, moi y compris, étions là la semaine dernière dans l’espoir de pouvoir réunir les parties prenantes. Malheureusement, aucune mesure simple n’a été prise pour amener plus de leaders de l’opposition et d’organisations de la société civile au dialogue ou pour trouver une solution raisonnable.

Toutefois, nous continuons de croire qu’il est important que toutes les parties concernées se démarquent de l’escalade de violence à laquelle nous assistons et prennent aussi du recul concernant l’escalade observée dans les diatribes. Nous avons entendu au cours des dernières semaines le mot «insurrection » prononcé par le gouvernement et l’expression « haute trahison» utilisée par l’opposition. Ce genre de choses n’est pas à même de réunir les partis, en vue d’une solution commune.

Comme diverses sources l’ont rapporté, j’ai été l’objet d’un incident à l’aéroport à Kinshasa. C’est un incident diplomatique que nous prenons vraiment au sérieux. Mais il nous a aussi donné un aperçu du genre de tactiques qui ont pu être utilisées hier. Si c’est qu’ils sont disposés à faire à un diplomate sur le tarmac d’un aéroport, ce n’était, je le répète encore, pas une démarche positive, et nous l’avons fait clairement savoir au gouvernement. J'apprécie le fait que certains hauts responsables du gouvernement m’ont fait part de leurs regrets touchant cet incident.

Ce qui est important maintenant est que nous nous démarquions de ce qui pourrait devenir un cycle d’escalade de la violence et que nous créions un espace pour résoudre ces choses par l’entremise d’un dialogue inclusif. Les prochaines 24 heures et les heures suivantes sont extrêmement importantes à cet égard. Par conséquent, les Etats-Unis continueront d’examiner toutes leurs options politiques pour rendre cela possible.

La dernière chose que je vais souligner avant de passer aux questions est que nous avons, malheureusement, constaté dans d’autres pays dans la région que ces schémas peuvent s’intensifier rapidement, en particulier quand un gouvernement limite la capacité de ses citoyens à manifester légitimement et à exprimer leur désaccord. Ceci augmente la probabilité de voir les événements se dérouler en dehors de la loi. La RDC avait, franchement, été un modèle jusque-là, méritant d’être félicitée au cours des dernières années pour son ouverture, en ce qui concerne la société civile et les médias ; pour sa volonté de permettre le fonctionnement de partis de l’opposition et l’expression de points de vue contraires dans les medias, et je pense que Président Kabila a un bon bilan à cet égard.

Malheureusement, la tendance observée au cours de l’année dernière a consisté à réduire considérablement l’espace politique, et nous comprenons que cet état de fait contribue à créer le genre de pression qui donne lieu à ce genre de situations. 
Ainsi, il reste encore assez de temps pour que tout le monde revienne et trouve un moyen de négocier une solution. Le gouvernement des Etats-Unis soutient le dialogue facilité par Edem Kodjo et l’Union Africaine.

Nous avons encouragé tout le monde à participer au dialogue. Nous n’avons pas réussi à convaincre certains des leaders de l’opposition les plus importants à participer, mais nous apprécions le risque politique pris part ceux qui ont choisi de prendre part à un dialogue qu’un grand nombre de Congolais estime être controversé. Nous apprécions le rôle que l’Eglise Catholique a joué en intervenant pour trouver une voie à suivre consensuelle. 
Nous continuons de croire que le dialogue est la meilleure option possible, et nous continuerons de fournir des efforts afin d’assurer qu’il représente la société congolaise de la manière la plus inclusive qui soit.

Comme je l’ai dit précédemment, je pense que, les Etats-Unis souhaitent voir les élections se tenir dès que techniquement possible. Les experts techniques ont affirmé plusieurs fois qu’il est possible de les organiser en 2017. Mais, c’est aussi important pour nous d’être conscients du fait que le souverain primaire, en l’occurrence le peuple Congolais, a son mot à dire à ce sujet.
Les Etats-Unis ont été indubitablement très clairs touchant leur volonté d’imposer davantage de sanctions économiques à l’encontre des personnes qui commettent des violences, violent les droits de l’homme ou bloquent le processus démocratique.

Je crois que si, à n’importe quel moment l’année dernière, le Président Kabila, qui est en définitive l’homme le plus puissant du pays; un homme qui a aidé son pays à sortir de la guerre et à retrouver la paix, et qui a aidé à donner corps à la constitution; un homme dont la famille est associée à la création de l’état moderne congolais et qui doit être félicitée pour celas—si, disais-je, à n’importe quel moment l’an passé il avait dit «j’ai l’intention de permettre la tenue des élections à l’issue desquelles je remettrai le pouvoir à mon successeur», cela nous aurait immédiatement conduit à une solution. Il a encore l’occasion d’adopter une telle position.

 

Source Ambassade Usa à Kinshasa

https://www.facebook.com/ambassadeusakinshasa/posts/10154523863682090:0

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

WANTED TOM PERRIELLO BURUNDI

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !