Où se lève et se couche le soleil ?

Parmi les multiples questions mystérieuses, celle du lever et du coucher du soleil intrigue souvent. Se souvenir simplement que le soleil émerge à l’Est et disparaît à l’Ouest peut sembler anodin, mais cette règle est universelle. Comment cette constante s’établit-elle ? Découvrez davantage sur ce sujet en comprenant les détails délicats des mouvements dans l’espace.

Comprendre le mécanisme du lever et du coucher du soleil

L’Est est la direction dans laquelle le soleil se lève chaque jour dans le ciel, et cela est déterminé par le mouvement de rotation de la terre sur son propre axe. En fait, la terre tourne sur elle-même en une période d’environ 24 heures, ce qui entraîne l’alternance régulière entre le jour et la nuit.

Pendant la journée, la moitié de la terre est exposée à la lumière du soleil, tandis que l’autre moitié est plongée dans l’obscurité (le coucher du soleil). Au fur et à mesure que la rotation a lieu, la partie qui était dans l’obscurité se retrouve progressivement éclairée par les rayons du soleil, ce qui donne naissance au lever du soleil à l’Est.

Les différentes variations de la position du lever et du coucher du soleil en fonction des saisons

La position du soleil varie en fonction des saisons, influençant son lever et son coucher. Lors des équinoxes, aux alentours du 20 ou 21 mars ainsi qu’en septembre, le soleil se lève directement en face de l’horizon à l’Est et se couche à l’ouest.

Lisez aussi cet article :   Les meilleures coques résistantes pour téléphone : sélection

Pendant la période estivale, le soleil se lève plus au Nord-est et se couche au nord-ouest. En revanche, en hiver, il se lève au Sud-est et se couche au Sud-ouest. Ces distinctions s’appliquent également au coucher du soleil : il se situe à l’ouest lors des équinoxes, au nord-ouest en été et au sud-ouest en hiver.

En dehors des jours d’équinoxe, les solstices marquent des moments importants dans la trajectoire du soleil. Le solstice d’été, vers le 20 juin en France, représente la journée la plus longue de l’année, marquée par le soleil atteignant son zénith, le point le plus élevé dans le ciel. C’est le début de l’été. Cependant, le solstice d’hiver survient vers le 21 décembre et représente la journée la plus courte de l’année, offrant environ 8 heures de lumière.

Impact de l’atmosphère et de la pollution sur les levers et couchers du soleil

L’atmosphère et la pollution façonnent de manière significative les levers et couchers de soleil en modulant le comportement de la lumière solaire. En effet, la lumière du soleil, en traversant l’atmosphère, interagit avec les particules suspendues telles que les molécules d’air et les aérosols. Cela provoque une dispersion lumineuse dans toutes les directions. Ce phénomène est nommé diffusion de Rayleigh et est à l’origine de la couleur bleue du ciel en journée, favorisant les longueurs d’onde courte.

Aux levers et couchers du soleil, lorsque le soleil est proche de l’horizon, la lumière solaire doit parcourir une plus grande distance atmosphérique. Cela résulte en une dispersion accrue des longueurs d’onde plus courtes, donnant lieu à des nuances chaudes et intenses. C’est à ce moment qu’apparaissent les teintes d’orange, de rouge et de rose qui dominent alors le ciel.

Lisez aussi cet article :   Tout savoir la marque connétable et ses produits

La pollution atmosphérique provenant de sources industrielles, automobiles et autres, altère la manière dont la lumière solaire est absorbée, diffusée et réfractée par rapport à un environnement propre. Dans des endroits où la pollution est plus élevée, ces particules peuvent absorber ou bloquer une fraction de la lumière, réduisant la netteté et l’intensité des couleurs. À l’inverse, dans des environnements moins pollués, les couleurs sont plus éclatantes et distinctes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *