Comment reprendre une assurance auto après une résiliation ?

Après une résiliation, il peut s’avérer particulièrement difficile de reprendre une nouvelle assurance. Cela est normal, car les compagnies d’assurance considèrent alors que votre profil est assez risqué. Néanmoins, il existe des moyens de se faire assurer à nouveau, même si vous ne bénéficiez plus de toutes les garanties classiques. Trouvez dans la suite de cet article, toutes les informations nécessaires à ce sujet.

Qu’est-ce qu’une résiliation auto ?

On parle de résiliation d’un contrat d’assurance auto lorsqu’une des parties (l’assureur ou l’assuré) décide de suspendre définitivement le contrat. Bien souvent, les résiliations de contrat auto sont le fait des assurés et très rarement du fait des compagnies d’assurances. Ainsi, l’usager peut bel et bien demander à tout moment une résiliation de son contrat d’assurance après un engagement obligatoire d’une année.

Avant même de commencer les démarches de résiliation, l’assuré est tenu aussi d’entamer, en parallèle, des recherches pour trouver un nouvel assureur. Auquel cas, il ne pourrait rouler, car la loi impose à tous les véhicules de disposer d’un contrat pour rouler sur un réseau routier public. Dans la plupart du temps, lorsque vous trouvez une nouvelle compagnie d’assurance, c’est à cette dernière de s’occuper de faire toutes les formalités administratives liées à la résiliation. Il faut noter toutefois que trouver une nouvelle compagnie d’assurance après une résiliation peut relever du parcours du combattant. En effet, votre dossier est risqué et les compagnies d’assurance deviennent assez réticentes de ce fait.

Lisez aussi cet article :   Quelles sont les aides pour les jeunes sans emploi qui n’ont jamais travaillé ?

Comment trouver une assurance auto en cas de résiliation ?

En raison de votre profil à risque après la résiliation d’un contrat d’assurance auto, les autres compagnies d’assurance peuvent être réticentes à vous assurer. La situation devient plus compliquée lorsque votre ancienne compagnie d’assurance est inscrite dans le registre commun des assurances nommé Agira.

Dans tous les cas, vous devez savoir qu’il existe des solutions pour se faire assurer à nouveau, puisque la loi l’exige. C’est vrai, vous allez peut-être vous contenter de petites garanties moins intéressantes, du fait de votre profil. Ainsi, lorsque votre assureur refuse de résilier votre contrat d’assurance, vous avez la possibilité d’aller vers d’autres compagnies spécialisées en assurance auto pour résilier. Ces derniers comprennent votre situation et proposent une offre personnalisée pour les profils à risques. Vous pouvez chercher ce genre de compagnies en utilisant un comparateur.

Une autre solution pour les assurés à risques est de se tourner vers le Bureau Central de Tarification. Il s’agit d’un organisme absolument indépendant qui a pour objectif de proposer au moins l’assurance minimum obligatoire à chaque automobiliste. C’est donc une opportunité que vous devez saisir, même si ce contrat présente des inconvénients, à savoir :

  • Les démarches qui sont très longues ;
  • Le BTC fournit une assurance limitée et parfois incomplète ;
  • La durée du contrat est d’un an.

Si vous n’avez pas d’autres choix, vous devez vous lancer avec le BTC si vous souhaitez quand même continuer de rouler un véhicule automobile.

Quelles raisons justifient la résiliation de l’assurance auto par l’assureur ?

Vous devez savoir que votre assureur ne se permettra pas de résilier votre contrat d’assurance auto sur un coup de tête. Par conséquent, toutes les compagnies d’assurance se basent bien évidemment sur des critères précis et pertinents pour résilier un contrat.

Lisez aussi cet article :   Où trouver un leasing de Volkswagen Polo ?

L’absence de paiement des cotisations d’assurance

Une raison fréquente qui justifie la résiliation du contrat d’assurance auto est le non-paiement des cotisations d’assurance. La règle voudrait normalement que l’assuré paye sa cotisation dans les 10 jours suivant l’échéance de cette dernière. Après ce délai, si l’assuré n’a pas payé, l’assureur est tenu d’envoyer au client une mise en demeure de règlement par courrier recommandé.

Si, dans un délai de 30 jours, l’assureur n’a toujours pas réglé sa dette, il s’ensuit une suspension pure et simple du contrat puis une résiliation totale après 10 jours. Il faut noter néanmoins qu’une résiliation de contrat n’annule pas la dette du conducteur envers sa compagnie d’assurance.

En cas de sinistres répétés

Une récidive dans la survenue des sinistres peut-être la raison d’une suspension du contrat d’assurance auto. Par exemple, après deux ou trois sinistres occasionnés par le client, l’assureur est libre de résilier le contrat d’assurance auto. Dans la plupart des cas, la résiliation intervient immédiatement après une notification de résiliation que l’assureur devrait vous envoyer.

L’aggravation du risque

En fonction de la situation du client, l’assureur peut juger d’une aggravation du risque. L’assureur peut effectivement considérer, en fonction d’un certain nombre de paramètres, que le risque est plus élevé qu’avant. Généralement, les compagnies d’assurance demandent une augmentation de la cotisation dans ce cas. Si le client refuse, alors l’assureur se réserve le droit de résilier le contrat après un délai de 30 jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.