Comment obtenir un visa pour le Japon ?

Le Japon est un archipel qui accueille chaque année des millions de touristes grâce à sa terre sauvage au paysage époustouflant et sa culture exceptionnelle. Le territoire nippon est l’une des 10 nations les plus visitées de la planète terre ces dernières années pour sa richesse touristique atypique. Ses réalités mystérieuses ne laissent personne indifférent. De plus, le pays du soleil levant est facilement accessible pour tous les étrangers disposant un titre de séjour touristique (court séjour). Par contre, pour les besoins de travail, d’études, etc. vous aurez nécessairement besoin d’un visa pour entrer sur le territoire japonais. Focus sur la procédure d’obtention d’un visa pour le Japon.

Est-il nécessaire de disposer un visa pour le Japon ?

La visite au Japon requiert une demande de visa pour la plupart des citoyens des autres pays de la planète terre. Toutefois, le Nippon exempte les ressortissants de 68 pays du globe de visa lorsque leur voyage a un but purement touristique. Cependant, la durée du séjour au Japon pour ces citoyens appartenant à l’un de ces 68 États n’est pas la même. Il est alors recommandé à chaque touriste qui se trouve dans ce cas de bien vérifier le délai de grâce accordé à son pays. Ce temps de visite sans visa pour ces ressortissants varie relativement entre 15 et 90 jours :

  • Brunei, Thaïlande et Indonésie : 15 jours maximum ;
  • Emirats arabe uni : au plus 30 jours ;
  • Tous les autres États et régions : 90 jours maximum.
Lisez aussi cet article :   Tout savoir sur Johannesburg en Afrique du Sud

Au nombre de ces 68 pays bénéficiant d’une dispense de visa nippon, vous avez Singapour, Nouvelle-Zélande, Hong-Kong, Australie, États-Unis d’Amérique, Corée du Sud, Royaume-Uni, Canada, la quasi-totalité des États européens. Les citoyens de ces nations ou régions n’ont aucunement besoin d’un visa pour se rendre au Japon. Néanmoins, dès leur entrée sur le territoire, ils doivent recevoir une autorisation de séjour de courte durée. En revanche, les voyageurs dont la nationalité ne se trouve pas dans cette liste doivent formuler une demande de visa pour le Japon à la date de leur voyage sur l’archipel.

Voyage au Japon : les différents types de visa

Les autorités nippones ont établi différents types de visas pour les étrangers qui souhaitent entrer sur leur territoire relativement au but de leur visite. Pour les détenteurs d’un visa de tourisme, il leur est formellement interdit d’exercer une activité génératrice de revenus ou de travailler sur le sol japonais.

Les visas court terme pour le Japon

La demande d’un visa court terme est un visa de tourisme « temporaire » qu’accorde le Japon à tous les étrangers souhaitant visiter son sol. Cette autorisation de séjour sur le territoire nippon est donnée généralement pour un maximum de 90 jours. C’est un visa touristique pour le pays du soleil levant est apposé dans le passeport des visiteurs sous forme de timbre. De plus, tous les passeports (classiques, biométriques et d’urgence) sont acceptés pour cette autorisation.

Les visas long terme ou long circuit pour le Japon

Pour le voyage au Japon, les visas long terme sont considérés comme des autorisations qui permettent aux étrangers de rester plus de 90 jours dans le pays. Toute personne d’une autre nationalité qui reste plus de 90 jours sur le sol nippon sans visa peut être bannie ou expulsée. Les étrangers qui se confronteront à une telle situation risquent de plus avoir la possibilité de revenir sur cette île pendant plusieurs années. Par ailleurs, les visas pour un circuit plus long renferment plusieurs types de visas. Il s’agit des visas généraux (études, formation, culture, famille), visas de travail (religieux, professeur, artiste, journaliste…), visas non professionnels et autres visas.

Lisez aussi cet article :   Comment obtenir un visa pour le Bénin ?

La procédure à suivre pour obtenir son visa nippon

Pour demander votre visa pour le Japon, vous devez définir clairement en amont les raisons de votre visite dans l’archipel pour mieux choisir votre visa. Ensuite, vous devez avoir un passeport valide durant tout votre séjour sur le territoire nippon et une photographie propre. Une fois ces conditions remplies, vous devez vous rapprocher d’un consulat ou d’une ambassade japonaise proche de chez vous pour entamer la procédure. Veiller à réunir toutes les pièces relatives à l’aboutissement de la requête.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.