Drap  

Bienvenue sur votre Site web Congo Autrement......... Site exclusivement dédié à la République démocratique du Congo (RDC)....... Site de référence en matière d'information Artistique / Culturelle / Économique / Scientifique / Sociale / Sportive / Technologique / Touristique et activités de Loisirs dont l'objectif premier est d'encourager et de promouvoir le tourisme en tant que moteur de la croissance au service du développement économique et humain en RDC, aussi pour valoriser une nation dont l’image a souvent été ternie.   Congo Autrement vous aide à chercher des informations pratiques pour organiser votre voyage et votre séjour au Congo-Kinshasa....... Congo Autrement se veut totalement apolitique, indépendant, impartial, et sans étiquette, ouvert à toutes les sensibilités socioculturelles qui composent la République démocratique du Congo...... Congo Autrement, une communication intelligente avec un message positif d'espoir, de fierté et de progrès enregistrés au Congo (sans occulter les difficultés) des uns et des autres, dans différents domaines. Trop souvent en effet, les médias, publics ou privés, s’intéressent à ce qui ne va pas, aux trains qui n’arrivent pas à l’heure ou qui déraillent plus qu’à ceux qui fonctionnent sans encombre. *** TOURISME........ Promotion du Tourisme vert : Conservation de l’environnement ; Création des sites de loisirs, parcs d’attraction ; Transports touristiques (aérien, routier, fluvial et lacustre) Création des sites d’hébergement : création d’hôtels et infrastructures d’accueil et d’animation touristiques dans la perspective de la décentralisation, les nouvelles provinces auront besoin de créer des hôtels de haut standing ;   Création des services des agences et bureaux de tourisme. *** VOYAGE.....Informations sur l'arrivée et le départ pour tous les vols nationaux et internationaux.   Information des vols aéroports grâce au Suivi des vols (Arrivées / Départs) en temps réel.......   Informations Assurance voyage Congo (RDC) ***    ÉCONOMIE : Info sur l'économie nationale et internationale en matière de politique monétaire et de change; rapports annuels, trimestriels et sectoriels.    Bulletin d’information sur les prix des produits alimentaires de base. *** INFORMATION INVESTISSEURS (Anapi) Comment créer une entreprise en RD Congo ? Procédure générale de création d'une entreprise   Procédure unique à l’importation   Fourniture d’informations économiques et diverses ;   Organisation de séjours : facilitation ; Recherche des partenaires locaux et étrangers ; Accompagnement pour la création des sociétés;    Information sur les appels d’offres lancés par l’Etat.    Indice global d'activités...... Taux de croissance trimestriel, annuel ***    STATISTIQUE : Finances publique   Secteur extérieur   Indicateurs économiques   Activités économiques    Monnaie et crédit.... Evolution économique récente   Secteur réel *** BAROMÈTRE DE CONJONCTURE DE L'ECONOMIE CONGOLAISE : Industries manufacturières; Hôtellerie et restauration ;   Elevage Pêche ; Agriculture ; Agro-industrie...... Diverses cultures agricoles en RDC...... Avec ses 80 millions d’hectares de terres arables, la R.D Congo développe plusieurs cultures, à savoir : cultures vivrières , maraîchères et pérennes ou de rentes...... CULTURES VIVRIÈRES : Manioc, Maïs, Riz, Arachide, Bananes Plantains, Pomme de terre, Igname, Blé, Sorgho, Haricot, Soja, Niébé, Taro, Patate douce, etc..... CULTURES MARAÎCHÈRES : Oignon, Tomate, légumes, etc… CULTURES PÉRENNES OU DE RENTES : Fibres, Hévéa, Millet, Palmier à huile, Quinquina, Cacaoyer, Tabac, Coton, Pyrèthre, Thé, Canne à sucre, Papaïne, Sésame, Urena, Voandzou, Jatropha, etc… ***    RECHERCHE ET STATISTIQUES : Statistiques bancaires, monétaires, du crédit, des prix, des salaires, de la production, de l'emploi, du commerce extérieur, de la balance des paiements, des finances publiques, des comptes nationaux et des indicateurs socio-démographiques;    Cours de change : Cours de change du jour..... Transaction sur le marché de change.... Indicateur macro économique.... Taux Directeur, Evolution du taux directeur;   Statistiques sur le taux d'intérêt: Taux d'intérêt interbancaire journalier...... Micro-finances et Coopératives (Kinshasa et provinces) ***   INDICATEURS DES STATISTIQUES MONÉTAIRES : Indice des Prix à la Consommation : Indice hebdomadaire des prix de détail de Kinshasa et des Provinces..... Secteur finances, Appel d'offre Adjudication Bilatérales de Devises, Taux d'inflations Agrégés : Hebdomadaire, Hebdo Cumulé, Cumulé de l'année, Glissement annuel

 

RDC FINANCE : Dette par habitant des pays d’Afrique subsaharienne en 2016 et Les 19 pays les plus endettés du monde

 

47 3

 

Plus surprenant est le fait que l'Angola soit à la 9e place avec un taux de 70,1%, alors qu’en 2014, son niveau de dette ne dépassait pas 40,7% du PIB. L'Angola est en effet victime de la baisse des cours du pétrole dont dépend entièrement son économie. Ainsi, au cours des dix derniers mois, entre août 2015 et juin 2016, le pays a annoncé avoir emprunté 11,5 milliards de dollars. 

 

La dette des pays subsahariens en proportion de leur PIB

Le 16/12/2016

Afficher l'image d'origine

Guichet de la banque commerciale Congolaise

 

 

(Agence Ecofin) - En Afrique subsaharienne, l'Erythrée bat tous les records avec un endettement correspondant à 125,6%  du PIB (127,1% prévu en 2017).

La moyenne de l'Afrique subsaharienne n'est que de 37,2%. Sans l'Afrique du Sud et le Nigeria, ce taux d'endettement monte légèrement pour atteindre 50,8%, selon les Perspectives économiques régionales publiées par le FMI.

Les 10 pays africains les plus en endettés en 2016 (endettement public en % du PIB)

  1. Erythrée 125,6%
  2. Cap Vert 121,7%
  3. Gambie 96,9%
  4. Sao Tomé 91,9%
  5. Mozambique 87,4%
  6. Congo 78,8%
  7. Ghana 74,1%
  8. Malawi 73,0%
  9. Angola 70,1%
  10. Seychelles 64,8%

Le Cap-Vert et la Gambie font face à une une dette atteignant respectivement 121,7% et 96,9% de leur PIB. Le Ghana avec un taux de 74,1% ainsi que les Seychelles avec 64,8% ne passent pas inaperçus.

Plus surprenant est le fait que l'Angola soit à la 9e place avec un taux de 70,1%, alors qu’en 2014, son niveau de dette ne dépassait pas 40,7% du PIB. L'Angola est en effet victime de la baisse des cours du pétrole dont dépend entièrement son économie. Ainsi, au cours des dix derniers mois, entre août 2015 et juin 2016, le pays a annoncé avoir emprunté 11,5 milliards de dollars. 

 

Si l’on ne se réfère qu’à la dette publique rapportée au PIB (agrégat économique qui mesure la richesse nationale d’un pays), l’Erythrée, le Cap-Vert et la Gambie sont les pays les plus endettés d’Afrique subsaharienne avec respectivement 126%, 122% et 97% de dette publique.  Outre les 3 pays précités, les taux d’endettement de São Tomé-et-Príncipe (92%), du Congo (79%), du Ghana (74%), du Malawi (73%), de l’Angola (70) et des Seychelles (65%), les classent dans le top 10 des pays d’Afrique les plus endettés en 2016.

A l’inverse, le pays subsahariens dont les taux d’endettement sont les plus faibles sont le Nigéria (seulement 13%), le Botswana (16%), la RD Congo et le Swaziland (20%), la Guinée Equatoriale (25%) et les Comores (29.2%). Quant à la Namibie son ratio d’endettement en 2016 est de 31%, à peine mieux que la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso qui sont endettés à hauteur de 33%. Enfin le Mali clos le top 10 des pays d’Afrique subsaharienne ayant le taux d’endettement les moins élevés avec 35%.

Notons enfin que le taux d’endettement moyen des pays d’Afrique subsaharienne en 2016 reste relativement faible puisqu’il s’établit à 52% contre plus de 92% en moyenne dans la zone euro.

Taux d’endettement des pays d’Afrique subsaharienne en 2016 (en % du PIB)



La dette des pays subsahariens en devise

Quand on analyse la dette des pays d’Afrique subsaharienne en fonction de leur encours, l’Afrique du Sud est sans conteste le pays le plus endetté. Sa dette, s’élevant à 103 894 milliards FCFA* (158 milliards d’euros **) est sans comparaison avec celle de l’Angola (27 883 milliards FCFA soit 42.5 milliards d’euros) pourtant 2e pays subsaharien le plus endetté.

Première puissance économique du continent africain, la dette du Nigéria n’est que de 16 705 milliards FCFA (25.5 milliards d’euros). Elle dépasse cependant celle de l’Ethiopie (11 556 milliards FCFA), du Kenya (10 533 milliards FCFA), du Ghana (10 165 milliards FCFA) et la Tanzanie (8 239 milliards FCFA). L’encours de la dette publique du Mozambique et de la Zambie s’établit respectivement à 6 935 milliards FCFA (10.6 milliards d’euros) et 6 196 milliards FCFA (9.4 milliards d’euros). Enfin, le Cameroun est le pays francophone le plus endetté d’Afrique subsaharienne avec une dette de 5 722 milliards FCFA (8.7 milliards d’euros).

Toujours du point de vue de l’encours de dette, les 10 pays les moins endettés du continent africains sont les  Comores (85 milliards FCFA), la Centrafrique (207 milliards FCFA), la Guinée-Bissau (216 milliards FCFA), le Swaziland (400 milliards FCFA). Le Burundi suit avec un encours de dette de 416 milliards FCFA, lui-même suivi du Libéria (458 milliards FCFA), de la Gambie (515 milliards FCFA), du Lesotho (805 milliards FCFA), de l’Erythrée (1 004 milliards FCFA) et du Cap-Vert (1 039 milliards FCFA).

Ci-dessous le classement intégral des pays d’Afrique subsaharienne en fonction de leur encours de dette :

Dette publique des pays d’Afrique subsaharienne en 2016

Le taux de change utilisé pour calculé l’encours de la dette en FCFA est 1 € = 655,96 XAF.

** Le taux de change Euro/Dollar utilisé pour établir le présent classement est 1 USD = 0,901074216 € qui correspond au cours moyen calculé par l’Institut national de la statistique et des études économique français (INSEE) entre janvier et avril 2016.

 

Il faut rappeler que les pays africains sont pour la plupart mal notés sur le plan financier, ce qui les oblige à emprunter à des taux d'intérêt élevés et parfois à s’enfermer dans le cercle vicieux de la dette. C'est pourquoi il est impératif pour ce pays de diversifier leurs sources de financement, comme l'a récemment préconisé la CNUCED. 

 

 

 

Top 10 des populations les moins endettées d’Afrique subsaharienne

 

Les 10 pays d’Afrique subsaharienne où la dette par habitant est la moins élevé ont en comment d’avoir un ratio Dette publique/Population qui n’excède pas 160 euros (soit 105 000 FCFA) par habitant. Par ailleurs, contrairement à ce à quoi on pouvait s’attendre, ces pays ne sont pas forcément les plus peuplés du continent (auquel cas, on aurait pu imaginer qu’ils auraient été avantagés par leur grande population qui abaisserait le dénominateur du ratio).

Avec une dette qui varie entre 37 000 et 42 000 FCFA (ou 55 et 63 euros), le Burundi, la RD Congo et la Centrafrique sont les pays dont la population est la moins endettée. Suivent Madagascar, la Guinée Conakry, le Niger et le Nigéria dont la dette par habitant oscille entre 62 000 et 89 000 FCFA (96 et 135 euros). Enfin, l’Ouganda, le Libéria et la Mali ont une dette par habitant variant de 95 000 et 100 937 (145 et 15

 

Source  :  Données statistiques de la Banque mondiale et du FMI

Infographie : la carte des pays les plus endettés au monde

 

 

Dette publique par habitant

Les 19 pays les plus endettés du monde

 

On vit en ce moment dans un monde où les taux d'intérêt sont très bas — voire négatifs, pour ce qui est des pays les plus riches.

Cela veut dire qu'il coûte moins cher aux gens et aux gouvernements de rembourser leurs dettes tout en continuant à dépenser de l'argent.

Le rapport mondial sur la compétitivité du World Economic Forum (WEF) pour 2016-2017 s'intéresse à la santé financière des pays ainsi qu'au risque qu'ils représentent.

L'un des critères de classement le plus intéressant et le plus important est le niveau d'endettement d'un pays.

Si on compare le niveau d'endettement brut en fonction du PIB, on peut voir dans quelle mesure un pays est capable de rembourser sa dette sans s'endetter encore plus. Autrement dit : plus le ratio endettement/PIB est bas, mieux c'est.

Voilà les 19 pays les plus endettés.

19. Canada — 91,5%. Même si le Canada est derrière les Etats-Unis dans le classement général des pays les plus compétitifs du WEF, son ratio dette/PIB est plus bas. Les Etats-Unis "sont derrière le Canada en terme d'institutions, d'environnement macroéconomique, de santé et d'éducation primaire".

Une rue de Ottawa en 2006 ©Wikimedia Commons

Une rue de Ottawa

18. Gambie — 91,6%. Le WEF souligne que le pays d'Afrique de l'ouest n'a pas seulement un ratio dette/PIB élevé, il est aussi difficile de faire des affaires avec lui à cause d'une stricte régulation en matière de devises et un accès aux financements compliqué.

L'arch 22 en Gambie ©Wikimedia Commons

L'arche 22 en Gambie.

17. Jordanie —91,7%. Le WEF dit qu'il est "nécessaire que le pays s'attaque à ses défis macroéconomiques pour libérer l'investissement public et améliorer la compétitivité", vu que la Jordanie souffre de sa proximité avec la Syrie et de l'Irak.

2217597750_b2f5590b66_b

Une citadelle en Jordanie. 

16. Irlande — 95,2%. Le ratio dette/PIB de l'Irlande est passé de 122,8% à 95,2% en un an, porté par un refinancement réussi de sa dette.

Temple Bar à Dublin ©Flickr/CC/Daniel Dudek

Temple Bar à Dublin. 

15. France — 96,8%. Le ratio s'est aggravé cette année, à cause des problèmes de productivité et de salaires.

10784231163_44b91f500d_k

Paris. 

14. Singapour — 98,2%. C'est un des pays les plus riches du monde et il a réussi à réduire considérablement son ratio dette/PIB par rapport à l'an dernier (103,8%). En parallèle, le gouvernement cherche à relancer croissance et productivité.

La ville de Singapour ©Flickr/CC/David Russo

Singapour. 

13. Espagne — 99%. L'Espagne, comme de nombreux membres de la zone euro, essaie d'augmenter sa productivité et de booster son économie.

Barcelone ©Flickr/CC/José Manuel Romero

Barcelone. ©Flickr/CC/José Manuel Romero

12. La Barbade — 103%. Ce paradis fiscal est une des nations les plus riches et les plus développées des Caraïbes, mais ses perspectives de croissance semblent faibles à cause des mesures d'austérité prises pour combattre l'effet de la crise des emprunts bancaires il y a huit ans.

Une cabine de maîtres-nageurs à Bridgetown ©Flickr/CC/Joe Ross

Une cabine de maîtres-nageurs à Bridgetown. ©Flickr/CC/Joe Ross

11. Etats-Unis — 105,8%. Tout va changer lorsque Barack Obama sera remplacé soit par Hillary Clinton soit par Donald Trump. La réserve fédérale pourrait également être tentée d'augmenter bientôt ses taux d'intérêts.

Le "charging bull" dans le quartier des affaires de NYC ©Flickr/CC/Sam valadi

Le "charging bull" dans le quartier des affaires de NYC. ©Flickr/CC/Sam valadi

10. Belgique — 106,3%. Elle abrite de nombreux leaders au sein de sa capitale Bruxelles, mais cette nation souffre d'un niveau d'endettement très haut, gênée par un droit du travail trop restrictif et sa réglementation fiscale.

L'Atomium à Bruxelles ©Flickr/CC/Michel Curi

L'Atomium à Bruxelles. ©Flickr/CC/Michel Curi

9. Chypre — 108,7%. Chypre est parvenu a réduire son ratio de 112% à 108,7% par rapport à l'an dernier, et continue à se reconstruire après avoir été trop exposé à la crise grecque.

SONY DSC

La péninsule d'Akamas à Chypre. © Flickr/CC/Boris SV

8. Bhoutan — 115,7%. L'économie de ce petit pays asiatique est très fortement liée à l'Inde. Il dépend beaucoup de son voisin en terme d'assistance financière et de main d'oeuvre pour ses infrastructures.

Une danse officielle au Bouthan ©Flickr/CC/Arian Zwegers

Une danse officielle au Bouthan. ©Flickr/CC/Arian Zwegers

7. République du Cap-Vert — 119,3%. Son économie tourne autour de l'industrie du service et souffre d'un manque de ressources naturelles. Elle doit importer 82% de ses denrées alimentaires et est donc vulnérable aux fluctuations du marché.

1200px-valle_de_paul

La vallée de Paul, sur l'île de Santo Antão. ©Wikimedia Commons

6. Jamaïque — 124,3%. L'industrie du service compte pour 80% de son PIB, mais sa croissance est ralentie par un fort taux de criminalité, de corruption et de chômage.

Les cascades de Ocho Ríos ©Wikimedia Commons

Les cascades de Ocho Ríos. ©Wikimedia Commons

5. Portugal — 128,8%. Le Portugal a choisi de sortir de son propre plan de sauvetage en 2014 et essaie encore de s'en sortir économiquement.

10552066565_382b8f2d35_k

La ville de Porto. ©Flickr/CC/yeowatzup

4. Italie — 132,6%. Son ratio dette/PIB est le plus haut de toute la zone euro. L'Italie est à un tournant de son histoire, et votera bientôt des réformes constitutionnelles.

La tour de Pise ©Flickr/CC/Bob Hall

La tour de Pise. ©Flickr/CC/Bob Hall

3. Liban — 139,2%. C'était une destination touristique, mais la guerre en Syrie et les crises politiques ont créé du grabuge économique.

Une vue de Beirut au Liban ©Flickr/CC/rabiem22

Une vue de Beirut au Liban. ©Flickr/CC/rabiem22

2. Grèce — 178,4%. La Grèce continue de souffrir de sa crise économique de 2010. Elle n'arrive toujours pas à rembourser correctement ses dettes, et ce, malgré les plans de sauvetages mis en place par les créanciers internationaux. Elle subit toujours des mesures d'austérité très strictes.

2215808953_f2e4671935_b

Le temple d'Aphaïa en Grèce. ©Flickr/CC/Dennis Jarvis

1. Japon — 248,1%. Le ratio dette/PIB du Japon est énorme. Ce pays est dans une situation très inquiétante. Sa croissance est très faible, et sa banque centrale vient de mettre en pratique des taux d'intérêt négatifs.

15608018214_42b3f02661_o

Une rue de Tokyo. ©Flickr/CC/Moyan Brenn

 

Version originale : Lianna Brinded/ Business Insider UK

Une rue de Tokyo. ©Flickr/CC/Moyan Brenn

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !